Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: ...............  (Lu 35 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
dominique
ADMINISTRATEUR
Membre Héroïque
*****

Karma: +59/-0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4272


Posteur à 37%


Chrome 79.0.3945.136
Linux
Français

WWW
« le: 26 Mars 2011 à 19:37:10 »

                    Bonsoir


mardi 22 mars 2011, une personne chère a mon coeur est décédée. Cette personne était tout pour moi. Elle a fait partie de ma vie durant de nombreuses années...... elle m'avait permis de refermer a jamais le brouillon de mon existence d'alors et d'ouvrir en grand le cahier du jour de ma vie a venir. Cette personne, m'avait offert tout son amour..... toute sa générosité..... tout son savoir.

J'étais un môme de l'assistance publique. je vivais dans un foyer avec d'autres mômes qui comme moi, pour diverses raisons, n'avaient plus de parents. Un jour, un monsieur était venu me chercher..... je lui avait pris la main et je l'avait laissé me conduire vers mon nouveau destin. Cet homme m'avait emmené chez lui..... et c'est là, que j'avais connu cette personne qui viens de me quitter...... de nous quitter.  

L'homme m'avait appris la rudesse du travail bien fait, la droiture, le respect de mon prochain...... il m'avait inculqué les valeurs réelles de la vie, de toute personne qui se respecte. J'étais l'enfant de l'assistance publique..... l'enfant qui n'avait pas de familles..... l'enfant qui n'avait pas de racines...... l'enfant révolté, meurtri, blessé...... j'étais l'enfant abandonné par sa famille.  cet homme me forgeait a l'image qu'il souhaitait voir. Cet homme voulait que je réussisse a vivre au milieu de tous les hommes..... Cet homme n'avait pas le choix dans sa manière de faire...... c'était également comme cela qu'il avait dut être élevé.....

Aux cotés de cet homme, vivait une autre personne. Humble... ... travailleuse... ... souriante... ... juste... ... qui arrondissait les angles abruptes que taillait sur ma personne cet homme. J'étais dur... ... j'étais rebelle... ... Il se devait d'agir comme il le faisait. J'étais un enfant. Sans famille, sans racines... .... mais j'étais un enfant. Quand il me punissait parce que j'avais mal fait mon travail, parce que j'avais refusé de me lever, parce que j'avais des mauvaises fréquentations, parce que...... parce que..... J'étais dur, j'étais rebelle...... mais j'étais un enfant. Cette personne venait me voir sans qu'il le sache, me consolait, me faisait la morale, adoucissait ma punition au maximum. Cette personne prononçait mon prénom avec douceur.... cette personne me faisait les meilleurs petits plats du monde..... cette personne me consolait quand, dans mes instants de désespoir immense, je lui disait que mes frères et mes soeurs me manquaient.....  que ma famille me manquait. Cette personne masquait nombres de mes bêtises....... cette personne arrangeait nombres de mes conneries. J'étais dur...... j'étais rebelle.... j'étais un enfant.

Un jour, je suis parti. J'ai quitté cet homme qui avait fait de moi quelqu'un de bien..... j'ai quitté cette personne qui m'avait permis de croire que rien n'étais perdu, que le bonheur était a venir. Bien vite, j'ai regretté ce départ.... cette fuite. Mais déjà, j'avais appris a ne plus regarder derrière moi. Je souhaitais seulement voir ce qui devait venir. Mais je regardais loin, trop loin devant moi. Mes pensées étaient si loin dans mon futur, que j'avais oublié cet homme et cette personne durant de nombreuses années...... de trop nombreuses années.

Un jour, le mur de ma vie etait devenu infranchissable. J'étais arrivé au bout de mes capacités. L'autre coté de ce mur ne m'étais pas destiné. Bien sur, j'avais connu l'amour, fondé une famille, construit mon monde....... notre monde. Mais malgré ces nombreuses années de constructions, mes racines familiales étaient solides, mais très courtes..... trop courtes. Ma famille biologique, je ne la reconnaissait plus comme telle. Je ne ressentais plus en moi le lien qui m'unissait a mes frères, a mes soeurs, alors que j'étais enfant.
Je suis alors retourné vers cet homme et cette personne qui avaient faits de moi un homme...... Mais la vie avait également fait son chemin dans cette famille. Cet homme n'était plus de ce monde depuis de nombreuses années. J'avais pourtant des choses a lui dire.... a lui demander, et je suis sur que lui aussi aurait eu des choses a me dire....... a me demander.

Mais elle, elle était toujours là. Elle n'avait pas changé. Elle était resté humble, souriante et elle savait toujours prononcer mon prénom avec douceur. Malheureusement, la maladie était entrée en elle. Pourtant, elle en m'en parlait pas. Bien au contraire, elle m'a demandé de lui parler de mon épouse, de mes enfants..... et cela, a chacune de mes visites. Moi, je n'avais pas changé. J'ai espacé mes visites...... alors que la maladie, inexorablement, affaiblissait cette personne. Ces derniers mois, je ne souhaitais plus vivre les ravages que faisait la maladie sur cette personne. Alors, je ne lui ai plus rendu visite. Comme a mon habitude, j'ai fuit vers l'avant, vers un futur imaginaire....... vers mon futur a moi. Je n'ai aucune excuse a donner pour justifier mon comportement. Je suis ainsi fait.

Cette personne était l'épouse de cet homme....... Tous deux ont étés ceux qui m'ont sorti de l'assistance publique..... tous deux ont étés ceux qui m'ont permis de réécrire ma nouvelle vie. Aujourd'hui, les gens qui accomplissent l'exploit de s'occuper des enfants abandonnés par leurs familles, on les nomme "famille d'accueil....."
Moi, je les appelle...... papa...... maman. Ma famille, mes racines familiales que je ne trouvais pas, ces racines de mon passé que je cherchait dans le futur, elles ont toujours étés là, tout près de moi, ancrées en moi au plus profond de mon subconscient.  

mardi 22 mars 2011, maman...... ma maman est décédée.

 je vous fait la promesse que jamais plus je ne me défilerai. Ici bas, vous avez construit une famille. je suis fier d'en faire partie. Jamais je n'abandonnerai ma sœur; votre fille. j'en renouvelle ma promesse.

 je vous aime.
 
Journalisée

pour signaler un cas de maltraitance infantile, numéro de téléphone: 119. appel gratuit et anonyme.
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à tout moment à un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 12 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Fussilet Page générée en 0.175 secondes avec 25 requêtes. Google a visité dernièrement cette page 17 Décembre 2019 à 09:57:31
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
 
   tout droits réservés a http://maltraitance-enfants.fr   CopyrightFrance: 9NTR1A5   Team: maltraitance enfants  
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit